Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark
<
>
En ligne
Retour
Minorités orientales aux Etats-Unis par Dorothée Schmid, IV 2012

Minorités orientales aux Etats-Unis par Dorothée Schmid, IV 2012

15 janvier 2013 Dorothée Schmid, Responsable du programme Turquie contemporaine, Institut français des relations internationales (Ifri), IVLP 2012

Dorothée Schmid est une chercheuse qui travaille sur le Moyen-Orient depuis 15 ans. Elle dirige actuellement le programme Turquie au sein de l’IFRI. Son voyage est arrivé à point nommé, à un moment où elle s’interrogeait sur la façon de resserrer les liens avec le monde de la recherche américain sur ses thèmes de prédilection.

Initialement prévu pour un groupe de trois personnes, Dorothée a finalement bénéficié d’un programme individuel qui l’a amené à Washington DC, Los Angeles, en Arizona (Phœnix et Tucson), dans le Michigan (Ann Arbor et Detroit) et pour finir à New York.

Elle a, au cours de ce voyage, abordé au-delà des enjeux liés à la Turquie et au Moyen-Orient, les aspects sociétaux (les minorités orientales aux Etats-Unis) et l’impact de la crise économique et ses conséquences identitaires.

Les rencontres lui ont apporté un éclairage différent et une diversité de points de vue autour des problématiques turques et arméniennes, notamment une meilleure perception des relations américano-turques.

Ce programme nourri d’échanges lui a laissé un sentiment d’une société qui ne va pas bien, touchée par un malaise identitaire et un sentiment d’une plus grande méfiance.

> Washington DC

Comme pour tous les participants, l’étape de Washington était dédiée à la compréhension du système institutionnel et les liens avec les think tanks qui nourrissent la pensée américaine.

Les rencontres au sein des think tanks et des universités lui ont fait toucher du doigt la différence de fonction entre ces deux structures, nettement plus marquée qu’en France. Les think tanks sont beaucoup plus policy-oriented, les analyses sont marquées par un degré de sophistication intellectuelle éloignée de la réalité du terrain, ce qui explique en partie les « erreurs » de politique étrangère qui ont été faites, selon elle, au Moyen-Orient.

> Los Angeles

Le thème du génocide arménien a été central au cours de cette étape. Les échanges ont permis à Dorothée d’appréhender ce sujet à travers une approche différente de celle existant en France. La rencontre qui a eu lieu à UCLA a été la plus forte d’un point de vue émotionnel.

Un rendez-vous à l’Université de Californie du Sud avec le responsable du programme sur la mémoire de la Shoah, a suscité un échange sur la manière dont s’organisait et s’articulait le travail sur la transmission.

Les échanges avec la communauté arménienne ont permis de mieux observer et de comprendre la différence de traitement existant en France et aux Etats-Unis sur la question arménienne. Fondamentalement, les Turcs arrivent à emmener l’Administration américaine sur leur position. A tel point que lors de visites d’officiels turcs aux Etats-Unis, il arrive que des contacts en off aient lieu avec des membres de la minorité arménienne, chose impensable en France.

> Arizona

A Tucson et Phœnix les rencontres se sont focalisées sur le thème de l’immigration et la façon dont elle influe sur les politiques locales.

> Michigan

Le Michigan a également fait l’objet de deux étapes. A Ann Arbor, le programme a tourné autour du thème de l’économie locale et la façon dont le tissu social réagit à la crise économique.

A Détroit, les rencontres ont été dominées par des échanges avec la minorité arabo-américaine, mais avec un certain déséquilibre puisque les interlocuteurs étaient davantage chrétiens que musulmans.

Au cours de cette étape, ont également été organisées des rencontres avec des vétérans des guerres d’Afghanistan et d’Irak. Les discussions ont permis à  Dorothée de mieux percevoir le sentiment existant aux Etats-Unis sur les conséquences post-guerre et l’impact attendu aux cours des années à venir.

> New York

La dernière étape a été marquée par des visites à l’ONU, à l’église arménienne et dans quelques think tanks.

0 commentaire(s)
Aucun commentaire pour le moment.
Consultez également
La politique sociale et économique aux Etats-Unis

La politique sociale et économique aux Etats-Unis

Olivier Marmion, IVLP 2017, Directeur de cabinet du directeur général de la sécurité civile et...

Joel VOISIN-RATELLE
3 juin 2019
Le pluralisme aux Etats-Unis

Le pluralisme aux Etats-Unis

Au cours du petit déjeuner organisé par le Cercle Jefferson le 21/02/2019, Antoine Haguenauer,...

Joel VOISIN-RATELLE
27 février 2019
L'interconvictionnel, contribution au vivre ensemble

L'interconvictionnel, contribution au vivre ensemble

Dans le cadre des « petits déjeuners du Cercle », le Cercle Jefferson a accueilli le Jeudi 17...

Joel VOISIN-RATELLE
17 janvier 2019
Le dialogue inter culturel

Le dialogue inter culturel

Yacine HILMI, Directeur de l’Institut Hozes, spécialisé dans la formation des cadres religieux,...

Joel VOISIN-RATELLE
20 décembre 2018
La politique de santé aux Etats-Unis

La politique de santé aux Etats-Unis

Antoine Schwoerer, Conseiller du Directeur Général de la Santé sur la sécurité sanitaire...

Joel VOISIN-RATELLE
19 novembre 2018
Cooperation franco-américaine dans la lutte anti-terroriste

Cooperation franco-américaine dans la lutte anti-terroriste

Poursuivez ici selon votre inspiration...Dans le cadre de son petit déjeuner mensuel du 21 juin...

Joel VOISIN-RATELLE
21 juin 2018
Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus