Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark
<
>
Retour
Joel VOISIN-RATELLE
Le 17 janvier 2019
L'interconvictionnel, contribution au vivre ensemble

L'interconvictionnel, contribution au vivre ensemble

Dans le cadre des « petits déjeuners du Cercle », le Cercle Jefferson a accueilli le Jeudi 17 janvier 2019 á 9:00 Radia BAKKOUCH, IV 2018, présidente de Coexister-France, association fondée en 2009 par Samuel Grzybowski, entrepreneur social et militant associatif français, lauréat du Emerging Young Leaders Award 2016. Le thème de la rencontre était « L’interconvictionnel comme contribution au vivre ensemble en France et aux Etats-Unis ».

Coexister est un mouvement qui crée du lien entre près de 2 500 jeunes juifs, chrétiens, musulmans, athées et agnostiques, de 15 à 35 ans, qui vivent une expérience de la diversité grâce à la coexistence active.

L’association a vu le jour après les manifestations contre la guerre de Gaza et aux affrontements qui s’en sont suivis à Paris. Un rassemblement organisé dans le 15ème arrondissement, inter confessionnel, a donné lieu à un don du sang pour la paix, action symbolique ayant réuni 1000 personnes.

Au cours de son programme IV qu’elle a effectué en 2018, Radia BAKKOUCH s’est intéressé aux initiatives menées aux Etats-Unis visant à favoriser le « vivre ensemble ». Au cours de sa mission composée d’un groupe international, elle a pu se rendre à Baltimore, ville confrontée à la violence, ville oú une personne sur trois est atteinte du Sida. À Reno, le Las Vegas du pauvre, la crise du logement conduit 35% de la population à vivre à l’hôtel. Elle s’est ensuite rendue à Phœnix située à proximité de la frontière mexicaine. Puis ce fût Pensacola en Floride, une ville de retraités. Un détour à Alabama a permis la découverte d’une ville aux multiples églises de confession chrétienne différente, source de conflits intra religieux.

storage?id=544376&type=picture&secret=8DUeNFCOc8oT76SKfNwRcZtEkmy9a3k3Fh9Cvawf&timestamp=1551290997

A New York, au cœur de Manhattan, Radia a échangé avec un groupe inter religieux sur la place des femmes dans la religion.

En conclusion, Radia indique que son programme IV a eu un réel impact sur sa manière de travailler au regard de ses engagements, en lui ayant permis de prendre du recul et d’affiner ses propres analyses. Sans parler des contacts précieux qu’elle a pu établir au cours de sa mission.

0 commentaire(s)
Aucun commentaire pour le moment.
Consultez également
La politique sociale et économique aux Etats-Unis

La politique sociale et économique aux Etats-Unis

Olivier Marmion, IVLP 2017, Directeur de cabinet du directeur général de la sécurité civile et...

Joel VOISIN-RATELLE
3 juin 2019
Le pluralisme aux Etats-Unis

Le pluralisme aux Etats-Unis

Au cours du petit déjeuner organisé par le Cercle Jefferson le 21/02/2019, Antoine Haguenauer,...

Joel VOISIN-RATELLE
27 février 2019
L'interconvictionnel, contribution au vivre ensemble

L'interconvictionnel, contribution au vivre ensemble

Dans le cadre des « petits déjeuners du Cercle », le Cercle Jefferson a accueilli le Jeudi 17...

Joel VOISIN-RATELLE
17 janvier 2019
Le dialogue inter culturel

Le dialogue inter culturel

Yacine HILMI, Directeur de l’Institut Hozes, spécialisé dans la formation des cadres religieux,...

Joel VOISIN-RATELLE
20 décembre 2018
Cooperation franco-américaine dans la lutte anti-terroriste

Cooperation franco-américaine dans la lutte anti-terroriste

Poursuivez ici selon votre inspiration...Dans le cadre de son petit déjeuner mensuel du 21 juin...

Joel VOISIN-RATELLE
21 juin 2018
Jeunesse et le community organizing aux Etats-Unis

Jeunesse et le community organizing aux Etats-Unis

Poursuivez ici selon votre inspiration...Sarah ADEL IV 2017, responsable des partenariats chez...

Joel VOISIN-RATELLE
19 avril 2018
Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus